Tout savoir sur le pilotage de son hélicoptère télécommandé 

Lorsque l’on débute dans le pilotage d’un hélicoptère télécommandé, il est compréhensible d’être effrayé dans un premier temps. Toutefois, piloter ce type d’appareil n’est pas spécialement difficile, car il suffit de prendre le temps de s’entrainer afin de progresser étape par étape et prendre du plaisir. Néanmoins, avant de s’amuser réellement avec un hélicoptère télécommandé, il est nécessaire de connaitre plusieurs paramètres qui permettent de piloter correctement ce type d’appareil. Par conséquent, nous allons vous expliquer dans cet article comment bien piloter votre hélicoptère télécommandé.apprendre-helico

Notre guide d’Achat : hélicoptère téléguidé

Est-ce difficile de piloter un hélicoptère télécommandé ?

Le pilotage d’un hélicoptère télécommandé n’est pas particulièrement difficile et ne nécessite pas de compétences spécifiques dans les domaines de la radiocommande ou du modélisme. En effet, un pilote novice doté de la volonté d’apprendre et de s’exercer régulièrement va progresser et maitriser rapidement le pilotage de son appareil. Au fil des semaines, il prendra de plus en plus de plaisir.

Pour lire un test : Test et Avis du drone Cellstar Pocket Drone Mini Débutant

Pour acquérir les bases du pilotage sans risquer de détériorer son hélicoptère télécommandé, il est conseillé d’utiliser un simulateur de vol. La plupart des simulateurs de vol se connectent à votre PC et créent un environnement assez réaliste. De plus, il est conseillé de continuer à s’exercer sur un simulateur entre chaque session de vol pour progresser plus rapidement. C’est un outil idéal pour les débutants.

Le choix de l’appareil

Lorsque l’on débute, il est un important de choisir un appareil adapté à son niveau. Dans ce cas, le meilleur choix est un hélicoptère télécommandé bi-rotor. En effet, ce type d’appareil est très stable et plutôt facile à piloter. Il n’est pas très rapide, mais il permet de réaliser aisément des vols stationnaires. Un hélicoptère télécommandé bi-rotor est généralement de petite taille et s’utilise en intérieur, ou en extérieur lorsqu’il n’y a pas de vent.

Lorsque l’on maitrise parfaitement le pilotage sur un appareil bi-rotor, il est temps de passer au pilotage d’un hélicoptère télécommandé à pas fixe. Ce type d’appareil est plus rapide et offre plus de diversité de mouvements, mais il est plus difficile à piloter. Il offre d’intenses sensations de pilotage et permet d’effectuer des virages inclinés ainsi que de véritables translations. Après plusieurs semaines ou plusieurs mois de pratique, l’utilisateur est censé maitriser parfaitement son engin. Il peut ensuite envisager de passer sur un hélicoptère à pas variable ou à pas collectif.

Les différents exercices pour apprendre à bien piloter son hélicoptère télécommandé

Pour progresser et pour bien piloter son hélicoptère télécommandé, il est conseillé d’effectuer plusieurs types d’exercices :

  • L’acquisition des réflexes : cet exercice consiste à placer l’appareil au sol, de l’amener au seuil de décollage, mais de ne pas le laisser décoller en coupant la commande. Cela permet de bien sentir la commande et de jauger de la puissance de l’hélicoptère pour mieux la maitriser.
  • Le maintien du vol stationnaire : il faut faire décoller l’appareil d’environ dix centimètres de hauteur et essayer de le maintenir au-dessus d’un point fixe au sol. Lorsque l’on maitrise cet exercice, il faut ensuite le réaliser à un mètre de hauteur.
  • Le déplacement en stationnaire : cet exercice consiste à réaliser des déplacements en stationnaire vers la droite, vers la gauche, vers l’avant et vers l’arrière dans un périmètre défini. Ce périmètre devra être réduit progressivement au fur et à mesure que vous maitriserez les différents déplacements.

A ne pas manquer : Test et Avis du drone Cellstar Pocket Drone Mini Débutant